Solidarité et insertion

La Caf de la Loire intervient en faveur des personnes en situation de handicap ou des familles confrontées au handicap ou à la maladie d'un enfant :

  • par le versement d'aides aux allocataires concernés
  • par le financement de dispositifs partenariaux destinés à répondre aux besoins de ces familles.

Les prestations versées aux allocataires

Trois aides peuvent être attribuées : l’allocation aux adultes handicapés (AAH), l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), l’allocation journalière de présence parentale (AJPP).

L’AAH peut compléter les ressources de la personne en situation de handicap en garantissant un revenu minimal. Son montant dépend des ressources et de la situation professionnelle de l’intéressé.

L’AEEH permet d’aider les parents dans l’éducation et les soins à apporter à l’enfant handicapé.

Par ailleurs, la Caf verse l’allocation journalière de présence parentale (AJPP) aux parents s’occupant de leur enfant gravement malade, accidenté ou handicapé.

→ consulter les données chiffrées

Les aides d’action sociale en matière de handicap

Ces interventions s’inscrivent au sein des orientations du Schéma Départemental des Services aux Familles dans son axe 4 : « Mieux répondre aux besoins particuliers des familles, notamment celles en situation de vulnérabilité ».

Petite Enfance : dans le cadre de la Commission Départementale d’Accueil du Jeune Enfant piloté par le Département, la Caf a consacré, en 2019, 50 000 € au fonctionnement du dispositif Handicap permettant un accueil adapté au sein des établissements d’accueil du jeune enfant.

Enfance Jeunesse : afin de faciliter l’accès aux accueils de loisirs sans hébergement, la Caf a dédié 123 000 € à des actions portées par les partenaires associatifs, notamment le Pôle d’appui accueil des enfants en situations de handicap dont la mission de coordination assurée par les Francas et l’Ufcv pour un accompagnement des structures en termes d’information, de formation, d’accompagnement méthodologique et de soutien d’expérimentations.

La prime d’activité

La prime d’activité a pour objectif de soutenir le pouvoir d’achat des allocataires aux ressources modestes. Le montant de cette prestation est calculé en tenant compte de l’ensemble des ressources des personnes à charge du foyer.

La branche Famille a rendu accessible cette prestation par le biais d’un service “100 % dématérialisé, 100 % personnalisé”, facilitant ainsi les démarches des demandeurs.

L’annonce de sa revalorisation et de son extension à compter du 1er janvier 2019 a engendré une augmentation du nombre de demandes dès décembre 2018.
En 2019, la prime d’activité était clairement prioritaire et la Caf de la Loire était au rendez-vous.

Ainsi, plus de 52 364 foyers ont bénéficié de la prime d’activité.


Le revenu de solidarité active (RSA) :

 

Lorsque les revenus sont faibles, le RSA peut les compléter afin de garantir un revenu minimal. Sous certaines conditions d’attribution, le RSA est calculé en fonction de l’ensemble des ressources des membres du foyer. Il existe un montant forfaitaire versé pour les personnes sans ressources. La Caf verse le RSA pour le compte du Département.

En 2019, un travail partenarial avec ce dernier a permis la mise en place d’une nouvelle organisation visant à réduire pour les bénéficiaires le délai d’entrée dans le processus d’insertion corrélé au versement de cette prestation.
Les  données socio-professionnelles  (DSP) sont désormais renseignées par le Département lors de réunions collectives des bénéficiaires qui n’ont plus à les transmettre individuellement à la Caf. Les circuits entre les deux institutions ont été optimisés et permettent une plus grande réactivité dans l'instruction des demandes des Ligériens.

Ces aménagements, qui contribuent à l’amélioration de la gestion du RSA au bénéfice des allocataires, ont été facilités par la qualité des relations partenariales entre le Département et la Caf.

Rénovation de la relation partenariale :

Afin de renforcer les échanges entre la Caf et nos principaux partenaires, tout en respectant le RGPD, le dispositif d'échanges et de collaboration a été rénové.
A cet effet, le portail de consultation des donnes allocataires pour les partenaires (CDAP) est déployé. Grâce à cet outil, nos partenaires ont accès aux données pour lesquelles ils sont autorisés.
A ce dispositif s'ajoutent des mécanismes permettant dans des cas particuliers de saisir des interlocuteurs internes, notamment en cas d'urgence repérée.
Par ailleurs, plusieurs réunions partenariales ont été organisées au cours de l'année avec les bailleurs sociaux, la MDPH, Pôle emploi, le Conseil départemental...

→ consulter les données chiffrées

Allocation aux adultes handicapés
125 637 326 euros

Handicap – Accueil petite enfance adapté
125 637 326 euros

Handicap – Accès accueils de loisirs
125 637 326 euros

Prime d’activité
110 330 509 euros

RSA
95 510 211 euros